6.21.2016

La fille de Brooklyn - Guillaume Musso



Auteur : Guillaume Musso
Genre : Roman
Paru en : Mars 2016
Prix : 21€90
Editeur : XO Editions
Pages: 464


quatrième de couverture
"Je me souviens très bien de cet instant. Nous étions face à la mer. 
L’horizon scintillait. C’est là qu’Anna m’a demandé :
- Si j’avais commis le pire, m’aimerais-tu malgré tout ?  Vous auriez répondu quoi, vous ?
Anna était la femme de ma vie. Nous devions nous marier dans trois semaines. Bien sûr que je l’aimerais quoi qu’elle ait pu faire.
Du moins, c’est ce que je croyais, mais elle a fouillé dans son sac d’une main fébrile, et m’a tendu une photo.
– C’est moi qui ai fait ça.
Abasourdi, j’ai contemplé son secret et j’ai su que nos vies venaient de basculer pour toujours.
Sous le choc, je me suis levé et je suis parti sans un mot. Lorsque je suis revenu, il était trop tard : Anna avait disparu.
Et depuis, je la cherche."

C'est vrai qu'avec le dernier Musso lu ( Central Park; chronique ici ) j'ai été un brin déçue par ma lecture. C'était plaisant, les pages se tournaient vite mais sans folie. Pourtant je n'ai pas hésité à me replonger rapidement dans son dernier roman que je vous présente aujourd'hui. Aussi superficiel qu'il soit je voulais laisser quelques mots sur cette édition que je trouve superbement réussie. La texture de la couverture qui donne une impression de papier recyclé, l'illustration, la typo et ses pages qui ne sont pas coupées de la même taille en font un très bel objet. Mais nous ne sommes pas la pour juger la couverture n'est-ce pas? ( même si cela reste un point important selon moi.. ) Alors, est-ce que le contenu est à la hauteur de l'emballage?

Et bien vous savez quoi? C'est mon premier coup de cœur depuis un long moment et je n'aurai jamais parié dessus ! Vraiment. Non pas que je doute de l'écriture de G.Musso mais c'est qu'à force de redondances, de schémas répétitifs et de scénarios invraisemblables j'ai commencé à me lasser. Alors voilà, La fille de Brooklyn est une grande surprise que j'ai dévoré en deux jours tant je ne pouvais lâcher ma lecture. Là encore c'est un page-turner comme on les apprécie, addictif et captivant qu'on ne peut reposer facilement. Mais dans ce roman sur fond de policier j'ai vraiment eu la sensation de savourer chaque indice, chaque piste et chaque étape que nous donnait l'auteur.

Je ne me suis pas spécialement attachée aux personnages de l'histoire mais l'intrigue était tellement prenante que ça a suffit pour m'enfermer dans les pages du roman. De surprises en surprises, sans ne jamais rien deviner l'auteur nous embarque dans un jeu de piste frénétique. Malgré les nombreux morceaux que nous livre G.Musso impossible de savoir sur quoi ça va nous mener ( toutes mes hypothèses se sont révélées erronées et ça j'ai adoré ! ) et une fois le final révélé je me suis surprise à lâcher des larmichettes d'émotions.

Pour finir j'ai trouvé que l'auteur, bien qu'à l'écriture toujours aussi efficace, a retrouver sa patte. Quelques pointes d'humours par-ci et là, mais sans en abuser, toujours bien placées. Et puis cette poésie que je lui connaissais dans ces premiers romans a refait surface pour mon plus grand plaisir. Bref, j'ai adoré et je pense que c'est le meilleur de ses romans.. Oui, il a surpassé La fille de papier mes amis. Alors à tous ceux qui ces derniers temps ont été comme moi, déçus par G.Musso, essayez celui-ci et dites-moi ce que vous en avez pensé !


extraits

La fiction était une échappatoire. Le billet d'avion le moins cher pour fuir la morosité du quotidien.
l'homme de papier - page 26


"- Flic un jour, flic toujours", dit-il en ouvrant la porte qui permettait d'accéder au hall d'entrée.
la nuit noire de l'âme - page 55


Maxime resta interdit.
"- On ne l'imaginerait pas en vous voyant. Et maintenant, vous êtes guéri?
Caradec secoua la tête.
- Non, ces trucs-là, on n'en guérit jamais vraiment. Ça c'est la mauvaise nouvelle.
- Et la bonne?
- La bonne, c'est qu"on peut apprendre à vivre avec."
deux sœurs vivaient en paix - page 198


J'enrageais d'être pris pour un imbécile par ce type aussi suffisant que désagréable. Puis, soudain, mon regard se posa sur le journal plié sur ma table. Et je compris.
la route de l'ouest - page 351


"- Je sais tout dis-je.
- Personne ne sait tout, et vous moins qu'un autre. Vous ne savez pas quelle est la capitale du Botswana. Vous ne savez pas quelle est la monnaie du Tadjikistan ni celle du Cambodge. Vous ne savez pas qui était président des États-Unis en 1901 ni qui a mis au point le vaccin contre la variole.
Elle commençait fort.
- Vous voulez vraiment qu'on joue au Trivial Pursuit?"
smoking gun - page 407




Notes

  1. Il me tente beaucoup, il va falloir que je le lise :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux te jeter dessus si tu veux mon avis ;)

      Supprimer
  2. J'avais déjà envie de le lire... Autant te dire que mon envie est encore plus forte !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Fanny ! Toi qui aime bien l'auteur je pense que tu vas adorer ! J'aurai hâte de lire ton avis par la suite^^

      Supprimer
  3. J'ai arrêté de lire les romans de G.Musso après la fille de papier car je trouvais les schémas répétitifs. Ce sont de bonnes lectures pour se détendre l'été ^^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah.. La fille de papier, mon premier de l'auteur que j'avais vraiment adoré à l'époque.. Je confirme que G.Musso suit les mêmes schémas depuis un moment mais celui-ci à un petit truc en plus, vraiment. Si tu te lances cet été, reviens me faire un petit coucou !

      Supprimer
  4. Je l'ai lu en 2 jours aussi -dont une partie de la nuit-. J'ai adoré et le suspens dure jusqu'à la fin. Je le conseille aussi! A dévorer!

    RépondreSupprimer
  5. Je l'ai finis la semaine dernière je l'ai trouvé un peu mou à certains passage, l'intrigue un peu lente, tous se passe dans les dernières pages, mais ça reste une très belle histoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui? Je n'ai trouvé aucun temps mort pour ma part ! Le rythme est assez régulier, même s'il est vrai que l'intrigue prend plus d'ampleur dans les dernières pages^^
      Merci de ton avis en tout cas !

      Supprimer
  6. Rien que les quelques lignes du résumé m'ont donné envie de le lire ! J'ai un peu peur de retrouver les mauvais points qu'il y avait dans Central Park mais je me laisserai surement tenter quand même :) xx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Etheal ! Je te comprends pour tes craintes ( Central Park m'aura eu lui aussi ! ) Je sais que tu lis pas de bons thrillers, là c'est un peu plus policier que Central Park mais ce n'est pas un "vrai polar" non plus. Franchement j'ai tellement adoré que j'espère que tu te laissera tenter et que tu écriras une chronique dessus que je sache ton avis ! Des bisous^^

      Supprimer
  7. voilà longtemps que je n'ai pas lu un livre de Musso ! je me laisserai peut-être tentée^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Floly, j'espère que tu te laisseras tenter par celui-ci et que tu reviendras me dire ce dont tu en as pensé !

      Supprimer
  8. Effectivement... Les G. Musso m'ont un peu lassé ces derniers temps... Ta critique donne envie, je me tâte! Comme on dit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends ton "tâtement" ah ah. Je pense néanmoins que c'est l'un de ces meilleurs romans ;)

      Supprimer
  9. J'ai eu une overdose de Marc Levy et Guillaume Musso au lycée mais j'suis tentée de relire un de leur roman un jour, je me note celui là !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai remarqué que l'on n'étaient pas mal dans ce cas-là ! Mais, oui si tu veux retenter l'expérience fonces avec La fille de Brooklyn !

      Supprimer

Haut de la page