22 sept. 2016

Lectures numériques #2


Les Laisons Dangereuses - Pierre Choderlos de Laclos

Ma deuxième lecture commune s'est faite avec l'adorable Floriane du blog Drôle de Frimousse avec qui j'ai eu le plaisir de redécouvrir Les Liaisons dangereuses. Un des rares classiques que j'avais adoré étant ado ! Et bien quelques années plus tard je dois dire que c'est encore un coup de cœur. Le duo infernal, fascinant et libertin que propose Mr De Laclos vaut à lui seul le détour de découvrir ce roman épistolaire. Entre le Vicomte de Valmont et la Marquise de Merteuil on ne sait quel est le plus rusé, le plus sournois ou encore le plus prodige à la passion amoureuse. Ces amis mais également anciens amants mettent tout en œuvre pour jouir des plaisirs de l'amour au détriment de la réputation de certains, ne pensant qu'à leur satisfaction personnelle. Il est vrai que j'ai pris mon temps à lire cet ouvrage mais il en tient surtout du style; bien plus travaillé de ce que je lis habituellement. Passez ce détail et vous pouvez profiter d'une intrigue palpitante et pleine de volupté qui vous entraine au fil des pages dans les incartades des deux complices mais qui nous amène également à des réflexions intemporelles telles que le mariage de complaisance ou encore la place de la femme. Vous l'aurez compris cette lecture est absolument géniale et addictive, l'auteur nous dépeint à merveille les personnages et on ne peut qu'être emporté dans les tumultes amoureux de ceux-ci.

Cette marche peut réussir avec les enfants, qui, quand ils écrivent "je vous aime", ne savent pas qu'ils disent "je me rends".




Le Joyau - Amy Ewing

Une saga dont j'ai entendu parler par Opalyne (oui, encore ! Suivez cette nana, elle est extra !) et qui m'avait vraiment intéressée ! On peut penser que cette dystopie n'a rien de nouveau à apporter au genre mais ce serait mal juger celle-ci. Le roman trouve son originalité dans la manière dont sont exploités les plus démunis : la procréation, et plus précisément les mères porteuses. Les dames de la haute société ne peuvent engendrer d'enfants sans que ceux-ci se retrouvent difformes, en mauvaise santé ou ne meurent prématurément. Pour assurer leur descendance elles ont donc recours à des mères porteuses venant du cercle le plus miséreux : le Marais. Cette acquisition se fait chaque année lors d'une vente aux enchères où les demoiselles, appelées par leur numéro de lot sont achetées au prix fort pour leurs augures ( pouvoirs magiques ). C'est dans cette ambiance déjà bien glauque que l'on va découvrir Violet, numérotée lot 197 et qui va devenir la future mère porteuse de la duchesse du Lac, l'une des quatre maisons fondatrice de la Cité Solitaire. De désenchantements en désenchantements le personnage va devoir se plier aux désirs et humeurs changeantes de sa maîtresse; qui n'a d'intérêt que pour les ragots et les coups bas. Entre obéissance, rébellion et révulsion Violet tente tout simplement de rester en vie.
Je n'ai pas adoré ma lecture mais mon avis n'en n'est pas loin ! J'ai beaucoup aimé le concept des mères porteuses, découvrir cet univers aussi clinquant que sombre et me laisser surprendre par les nombreuses révélations que nous donne l'auteure. Néanmoins cette lecture qui avance à bon rythme manque cruellement d'actions. De plus certains passages ne sont pas raccords à l'histoire et m'ont quelque peu chiffonnée.. Je ne vous en dirais pas plus de peur de trop vous en révéler mais j'ai noté quelques petits défauts. La fin de ce premier tome quant à elle m'a laissée dans un suspens monstre et il me tarde de lire la suite et d'en découvrir plus !

Un : voir l'objet tel qu'il est. Deux : se le représenter mentalement. Trois : le plier à sa volontée.




Eragon - Christopher Paolini

Cette lecture je l'ai traînée et traînée pendant tout le mois d'août et même jusqu'à mi-septembre tentant vainement de le finir. Alors je ne saurais pas vous dire quel est l'élément qui justifie mon abandon. Parce que oui, autant tout vous dire; j'ai abandonné ma lecture. Mais ça ne l'a pas fait. L'univers et les idées sont là. La mythologie crée autour des dragons et des dresseurs de dragons est elle aussi vraiment travaillée et pourtant.. Je n'ai tiré aucun plaisir pendant ma lecture. J'ai trouvé que ça trainait en longueur et pour une première fois dans l'univers fantasy je reste sur ma faim. Et comme j'évite les chroniques négatives ( surtout quand je n'ai pas fini celui-ci ) je préfère en rester là, ce n'était pas la bonne période pour le lire et puis les goûts littéraires c'est comme tout : ça ne se discute pas.

Respecte le passé, c'est lui qui t'a façonné, ne l'oublie jamais !




Avez-vous lu l'un de ces romans? Vous aussi vous avez adoré Les Liaisons dangereuses? Quel est votre avis sur Eragon et quel livre me conseillez-vous la prochaine fois pour appréhender la fantasy?

Vos Notes

  1. Hello ! J'ai adoré faire cette (re)lecture commune avec toi et les moments passés avec ce machiavélique duo encore plus cruel que dans mes souvenirs :) Eragon je n'ai vu que le film ! Tu as lu La Quête d'Ewilan en fantasy ? Des bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hi Floriane ! Moi aussi je les ai trouvé plus diaboliques que la première fois où je les avait découverts ! Le film Eragon t'as plus?

      Sinon j'ai beaucoup entendu parler de "La Quête d'Ewilan" et qu'en bien ! Tu l'as lu? Moi pas encore ! Des bisous :)

      Supprimer
    2. J'ai bien aimé le film Eragon oui mais pas au point de me décider à lire la saga :)

      J'ai lu "La Quête d'Ewilan" pendant mon adolescence et j'avais bien accroché, l'univers est très bien construit en revanche j'ai bien moins apprécié la suite "Les Mondes d'Ewilan". Du coup je n'ai pas lu "Ellana" alors qu'elle était mon personnage préféré des trilogies précédentes...

      Supprimer
    3. J'en entends beaucoup parler de cette fameuse saga ! Je la mets dans un coin de ma tête pour une prochaine tentative fans le genre ! Bisous Floriane ;)

      Supprimer
  2. j'ai adoré les liaisons dangereuses même s'il y a des longueurs par moment. par contre, Eragon c'était un super début de saga mais sincèrement, la fin est pourrie pourrie donc tu ne loupes rien je te rassure ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi aussi tu as ressenti quelques longueurs dans "Les liaisons dangereuses"?
      Merci beaucoup pour ton avis sur la saga Eragon ! Je vais sûrement m'éviter une déception surtout si je n'ai pas accroché avec le début :)

      Supprimer

Haut de la page